Rappel des accompagnements de l'ADEPAPE 21

Télécharger
Les services de l'ADEPAPE 21.pdf
Document Adobe Acrobat 2.2 MB

ACTUALITÉS

Un été studieux pour les jeunes : première réunion de la "Commission Jeunes"

Malgré la chaleur, quelques jeunes se sont réunis le 2 août pour mettre en place et organiser la Commission Jeunes dont la création avait été proposée par Justine MERCIER et votée par l'Assemblée Générale du 16 mai 2019.

Vous pouvez prendre connaissance du Compte rendu en téléchargeant le document ci-dessous.

Ses propositions seront examinées par le prochain CA de l'ADEPAPE 21 qui devra les entériner.

Télécharger
CR Commission Jeunes.pdf
Document Adobe Acrobat 105.6 KB

 

 

 

Réunion de CA du 12 juin 2019

 

Justine Mercier (3e en partant de la droite) nous présente son projet de Commission Jeunes

 

Notre association vient d'emménager dans son nouveau local mis à disposition par la Ville de Dijon au sein de la MdA.

Il s'agit du Bureau 428

Assemblées générales du 16 mai 2019 : l'ADEPAPE évolue

Assemblée générale extraordinaire

Son objet était de modifier l'article 4-1 de nos statuts portant sur la composition du Conseil d'Administration afin de permettre une participation renforcée des adhérents à la vie de l'association. Augmentation du nombre d'administrateurs qui passe de 10 à 18 et ajout de membres associés en nombre indéterminé.

Cette proposition a été votée à l'unanimité.

 

Vous trouverez nos statuts modifiés sous l'onglet "Présentation", à la rubrique "Fonctionnement".

Assemblée générale ordinaire

Les différents rapports statutaires ont été adoptés à l'unanimité ainsi que les projets de budget et le principe de la création d'une Commission Jeunes suite à la proposition de Justine.

 

Les compte-rendus des 2 Assemblées (Ordinaire et Extraordinaire) sont disponibles et téléchargeables sous l'onglet "Présentation", à la rubrique "travaux du conseil d'administration".

Nos effectifs s'envolent

L'ADEPAPE compte maintenant 119 adhérents, dont 49 Jeunes Majeurs.



Conseil d'Administration du 14 mars

Le Compte rendu est disponible sous l'onglet "Présentation " rubrique "Travaux du Conseil d'Administration"


Conseil d'Administration du 17 janvier 2019

Des nouveautés

Un jeune majeur (Antoine SIRE) a été chaleureusement accueilli en tant qu'auditeur au sein du Conseil d'Administration. Il pourra, s'il le souhaite, devenir administrateur lors de la prochaine Assemblée Générale.

Les administrateurs ont apporté plusieurs modifications majeures aux Fiches Actions existantes.

Trois nouveaux services ont été adoptés et pourront être financés grâce aux subventions obtenues en 2018.

Il s'agit notamment :

possibilité de prise en charge du dépôt de garantie lors de l'accès au premier logement

attribution de cartes d'abonnement mensuel (jusqu'à 3 mois) valables dans les transports de Dijon Métropole et du Département

attribution de bons d'alimentation à utiliser à l'épicerie solidaire Epi'Sourire.  

Pour plus de détails, rendez-vous à la rubrique "Travaux du Conseil d'administration" à partir de l'onglet "PRÉSENTATION".

 

Sous l'onglet "NOS Actions" vous trouverez notre PROJET ASSOCIATIF ainsi que l'ensemble des FICHES ACTIONS qui sont téléchargeables.

Congrès de la FNADEPAPE à Nancy les 8 et 9 mars

Plusieurs évènements importants sont à noter :

  1. Le secrétaire d'État, Adrien TAQUET était présent pour soutenir l'action de nos associations
  2. Une convention nationale de partenariat pour une durée de 3 ans a été signée avec la Direction de la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse)
  3. Notre fédération a voté un texte sur les bonnes pratiques

Ces bonnes pratiques s'imposent aux représentants des ADEPAPE siégeant dans les Conseils de Famille et Commissions d'Agrément.

"Le rôle du Conseil de Famille est de donner une famille à l'enfant et non un enfant à une famille.

En France l'enfant est un sujet de droit en dehors de tout autre enjeu."

https://fnadepape.org

Texte ci-dessous

Télécharger
Bonnes pratiques.pdf
Document Adobe Acrobat 380.6 KB


GROUPE DE TRAVAIL

 Suite à la tenue du CA du 17 janvier, un groupe de travail s'est réuni le 29 janvier pour mettre à jour les Fiches Actions impactées par la création des nouveaux services.

Convention avec l'association Epi'Sourire : épicerie solidaire

L'ADEPAPE 21 vient a signé une convention avec Épi'Sourire, épicerie solidaire, auprès de laquelle nos jeunes adhérents en difficulté financière pourront s'approvisionner sans avoir à débourser le moindre argent. 

Il leur suffira d'obtenir un bon d'achat auprès du président de l'ADEPAPE 21 et de le présenter à la boutique d'Épi'Sourire Petit Citeaux 4 Place Jacques Prévert à Dijon. Un compte sera ouvert au nom du bénéficiaire. Il sera débité à chacun de ses passages en caisse jusqu'à concurrence du crédit autorisé.

Les communications entre l'ADEPAPE 21 et Épi'Sourire pour l'ouverture du crédit autorisé se feront en temps réel, c'est-à-dire dès l'attribution du crédit.

Vous trouverez la convention qui nous lie à Épi'Sourire et le modèle de convention d'aide d'urgence à la rubrique "Documentation"

Pour plus d'information sur les services offerts par Épi'Sourire, 

rendez-vous sur son site internet

www.episourire.fr



Soirée de la réussite 2018

Comme en 2017, l'ADEPAPE 21 a récompensé tous les jeunes diplômés de l'année. 11 jeunes ont validé un diplôme en 2018. La cérémonie de remise des prix a eu lieu le jeudi 6 décembre à 18 h 30 dans les locaux des PEP cbfc délégation de la Côte d'Or.

Les lauréats entouré des bénévoles de l'ADEPAPE 21
Les lauréats entouré des bénévoles de l'ADEPAPE 21

Vie fédérale

Du nouveau à la FNADEPAPE :

  • un nouveau site internet
  • une interview de son président Jean-Marie MULLER

Vous trouverez le lien pour vous rendre sur le site de la Fédération Nationale (FNADEPAPE) et la vidéo sur Youtube sous l'onglet "Documentation".

Lettre aux parlementaires de Côte d'Or

Télécharger
Lettre adepape aux parlementaires 11.09.
Document Adobe Acrobat 123.0 KB


Conférence de Muriel SALMONA - mardi 20 novembre 2018

"Impact psychotraumatique des violences faites aux enfants" 

 Enorme succès de cette première conférence organisée par l'ADEPAPE 21. Salle comble. Plus de 250 personnes ont apprécié les propos de Muriel Salmona et ont pu lui poser de nombreuses questions.

Les personnes qui n'ont pu assister à sa conférence le 20 novembre, pourront aisément la retrouver sur Youtube où la plupart de ses interventions ont été enregistrées.


Les jeunes accueillis en Protection de l'Enfance aujourd'hui

C'est un euphémisme d'affirmer qu'il y a un monde entre notre vécu, nous anciens « Petits Paris » des années 40 à 60... et la vie des enfants et adolescents des années 2000, accueillis en Protection de l'Enfance.

Si, avant les années 70, la solution radicale très souvent utilisée était le placement de l'enfant hors du milieu familial, avec éloignement systématique,depuis plus de 40 ans la politique de l'Aide Sociale à l'Enfance a beaucoup évolué :aujourd'hui, les travailleurs sociaux doivent, autant que faire se peut, préserver les liens« parents-enfant »et, si possible, maintenir le jeune au sein de sa famille.

Les modes de prises en charge vont donc, graduellement, du maintien à domicile au placement définitif :

- Mesures d'AEMO, d'A.E.D, mesures d'aides à la parentalité, accueil de jour,

- Accueils modulés entre famille d'accueil et/ou établissement et milieu parental,

- Placement en famille d'accueil ou chez un « tiers digne de confiance » à temps complet avec droit limité d'accueil ou de visite des parents,

- Placement en établissement ( MECS ou Foyer ),

- Adoption ( pupilles ).

En 2018, nous comptons environ 320 000 prises en charge ASE en Francedont la moitié seulement nécessitent un placement soit 160 000 placements : 

- 75 000 en familles d'accueil, 

- 55 000 en établissements, 

- 30 000 autres modes de placements.

Concernant les pupilles( enfants abandonnés, délaissés, orphelins, nés sous X, parents déchus de leur autorité parentale ) alors que le pays en comptait 290 000 pour 40 M d'habitants en 1900, en 2018 ils ne sont plus que 2400 pour 65 M d'habitants.

Il est à noter que depuis 1945, année fondatrice de l'Aide Sociale à l'Enfance dans notre pays, de nombreuses lois et conventions ont façonné cette mission nationale de solidarité : diverses lois sur la Protection de l'Enfance, Convention Internationale des Droits de l'Enfant, Loi sur l'Autorité Parentale, Loi VEIL sur l'IVG, loi sur la majorité à 18 ans etc...

 

Roland BONNAIRE,

Président de l'ADEPAPE 21

 

Ces informations feront l'objet d'une intervention de Roland Bonnaire le samedi 29 septembre lors de l'Assemblée Générale de l'Association des "Amis de la Maison des Enfants Assistés et des Nourrices du MORVAN".

 


27/04/18 : rencontre avec les Jeunes Majeurs et signature convention avec les Apprentis d'Auteuil


Le mot du président

L’ADEPAPE 21 accompagne les jeunes majeurs  à leur sortie du dispositif Aide Sociale à l’Enfance

 

 

Aujourd’hui, les enfants placés, à leur majorité, se retrouvent, bien trop souvent,livrés à eux-mêmes. En ce domaine, il s’est instauré de regrettables inégalités entre les départements : certains, plus généreux que d’autres, poursuivent la prise en charge des jeunes jusqu’à 21 ans, dans le cadre d’un « Contrat Jeune Majeur », d’autres arrêtent brutalement tous financements et soutiens au 18ème anniversaire du jeune…

Certainsjeunes connaissent de nombreusesruptures trèsdommageables au cours de leurs divers placements, d’autres ont plus de chance et viventleur placement au sein d’une uniquefamille d’accueil. Cependant, à la majorité, ce peut être la rupture brutale : qui peut affirmer, en2019, à l’âge de 18 ans, qu’un jeune est autonome et de surcroît, indépendant ?

Souvent, comme tous les autres enfants de familles que je qualifierai d’ordinaires, ils n’ont pas terminé leurs études, n’ont pas d’emploi donc pas de revenu, pas de toit et, souvent, pas de famille pour les soutenir

Dans son rapport de juillet 2018, le CESE 1déclare «  A 18 ans, les enfants placés sont trop jeunes pour être autonomes, situation alarmante surtout pour ceux qui sont en errance, ceux que l’on nomme les incasables... ».

 

En un mot, on demande plus à ces jeunes alors qu’ils ont eu moins au départ : c’est la double peine !

Quelques chiffres doivent nous alerter sur la situation faite à ces jeunes.

- Âge moyen d’accès au logement autonome : 23,6 ans.

- Âge moyen d’accès au 1ier emploi stable : 27 ans.

- 25 % des jeunes SDF, de 18 à 21 ans, ont été pris en charge par l’ASE.

- 1 % seulement des CJM ( Contrat Jeune Majeur ) durent plus d’un an.

 

- 13 % des enfants placés accèdent au niveau BAC ( moyenne nationale 65 % ).

 

L’État et les département ne doivent pas être de « mauvais parents ».

La rupture au18ème anniversaire, pour ces jeunes en devenir, a des conséquences désastreuses sur la santé, l’éducation, l’estime de soi, la vulnérabilité. 

 

 

L’ADEPAPE 21, comme 75 autres ADEPAPE en FRANCE, vient en aide à ces jeunes qui, du jour au lendemain, se retrouvent démunis. Créée en 2015, cette association met en œuvre de nombreuses actions de soutien : accès à l’emploi, au logement età la mobilité mais aussi attribution de secours d’urgence (alimentation, hébergement), de prêts d’honneur, de récompenses pour diplômes obtenus etc.

 

Depuis quelques mois, un nouveau secrétaire d’État, Adrien TAQUET, a été nommé à la Protection de l’Enfance : celui-ci annonce, pour l’été 2019, un « pacte pour l’enfance ».

 

Une mission parlementaire est confiée à la députée Brigitte BOURGUIGNON, présidente de la commission des affaires sociales de l’Assemblée Nationale. Une aide de 12 millions d’euros, de 2019 à 2022, est prévue pour aider à la prise en charge par les départements des jeunes majeurs vulnérables. Ces mesures sont des avancées positives pour les ADEPAPE, cependant nous attendons le passageaux actes : Nous n’oublions pas que la loi ne fait aucune obligation aux départements, concernant la prise en charge des jeunes majeurs issus de l’ASE.

 

L’ADEPAPE 21 compte aujourd’hui plus de 110 adhérents, une soixantaine de bénévoles aidants et près de 50 adhérents jeunes majeurs : les bénévoles sont d’anciens pupilles, d’anciens bénéficiaires de l’ASE, mais aussi des personnes désireuses de venir en aide à ces jeunes vulnérables (travailleurs sociaux, assistants familiaux, directeurs d’établissements ou d’associations du secteur social, actifs ou retraités…). En plus de ses missions d’aide, elle est un partenaire incontournable des services sociaux du département, rôle rappelé et confirmé par la loi sur la « Protection Sociale » du 14 mars 2016 : ses représentants siègent au Conseil de Famille, à la Commissions d’Agrément des candidats à l'adoption, à la Commission des Délaissements, aux comités d’usagers de l’ASE, à l’ODPE (Office Départemental de la Protection de l’Enfance) et au sein de nombreux groupes départementaux de réflexion comme celui du « schéma enfance » par exemple.

 

Certains départements n’ont pas encore créé d’ADEPAPE : l’ADEPAPE 21 se dit prête à aider à la création de nouvelles ADEPAPE chez nos voisins de BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE.

 

DIJON le 25/03/2019                           Roland BONNAIRE,

                                                    Président de l’ADEPAPE 21.

 

 

 

1 Conseil Economique, Social et Environnemental : Rapporteur Antoine DULIN, vice-président du CESE.



Je fais un don à l'ADEPAPE 21

Pour venir en aide aux jeunes issus de l'Aide Sociale à l'Enfance nous avons besoins de disposer de financements. Nos ressources ne nous permettent pas de financer toutes les actions dont nos jeunes ont besoin pour entrer dans la vie adulte dans de bonnes conditions. Chacun et chacune d'entre vous peut les aider en nous faisant un don qui bénéficie d'une remise fiscale de 66 %.

Pour en savoir plus, rendez-vous à la rubrique ''FAIRE UN DON''.

Formulaires d'adhésion et de don

Télécharger
Bulletin d'adhésion ADEPAPE 2019.pdf
Document Adobe Acrobat 88.6 KB
Télécharger
Bulletin d'adhésion ADEPAPE 2019.odt
Éditeur Open Office 35.1 KB

Nos financeurs

Nos principaux partenaires

Crédit photos

Les membres de l'ADEPAPE 21 remercient très chaleureusement Unsplash Team pour la mise à disposition gratuite de la plupart des photos qui égaient notre site, notamment toutes les photos des en-têtes de page. Merci pour ces photos d'une très grande qualité.